actu20182019administrativeproductions animales

Guillaume Berteau, la réussite d’un ancien BTS PA.

directeur de spectacle au puy du fou

un Viking à la conquête du Puy du Fou

À la fois directeur de spectacle au Puy du Fou et vice-président de la MFR "iréo des Herbiers", Guillaume  Berteau s'est forgé un parcours atypique. A force de travail et de qualités relationnelles reconnues, il a gravi les échelons.

 

guillaume berteau, ancien bts pa et directeur de spectacle au puy du fou

Au départ, je souhaitais être vétérinaire... Il existe plusieurs voies pour y parvenir. Comme je n'avais pas d'assez bons résultats à mon bac S pour réussir le concours A, j'ai préféré m'orienter vers un BTSA Productions Animales pour ensuite tenter de le passer. J'étais intéressé par l'alternance. Je souhaitais vivre des expériences sur le terrain. En BTSA, il y avait un stage-examen à faire (cinq sessions de deux semaines), avec une problématique à étudier. Je l'ai effectué au parc du Puy du Fou pour y étudier les caractéristiques physiques des chevaux de spectacle. Je connaissais déjà le parc d'attractions. En effet, j'étais saisonnier depuis plusieurs années. À l'issue du BTS, j'ai lâché le concours de vétérinaire pour rester au Puy du Fou où je n'ai cessé d'évoluer... Ainsi, je me suis occupé de l'alimentation et des soins des chevaux. Très vite, j'ai intégré le spectacle des Vikings en tant qu'acteur.

Mon poste au puy du Fou

Aujourd'hui je dirige ce spectacle, l'un des plus importants, qui se joue trois à cinq fois par jour. J'encadre entre soixante et soixante-dix acteurs au quotidien pendant la période estivale. J'estime avoir été chanceux : je n'ai jamais demandé de promotion.Tout m'a été proposé, mais je me suis beaucoup investi, sans compter mes heures.

Je n'ai pas l'impression d'aller au travail... Aujourd'hui, mon objectif est de faire évoluer le spectacle.En effet,  le défi est d'apporter une nouveauté majeure chaque année. L'ambition d'émerveiller et de surprendre sans cesse le spectateur est primordiale.

En parallèle, j'ai été élu vice-président de la MFR "iréo des Herbiers" où j'effectue des tâches très variées. C'est une source d'enrichissement personnel. Cela me permet de me remettre en question dans mon travail. Aussi, j'ai deux devises qui me guident dans mon quotidien et les décisions que je dois prendre : «ferme mais juste, souple et bienveillant » et « pour savoir où tu vas, n'oublie pas d'où tu viens ».